Assurance-maladie : c’est le ritalin ou rien

Tout a commencé avec une prescription de Biphentin donnée par notre neurologue pour le TDA de Laurent. Eh oui ! Il faut croire que l’autisme ne vient jamais seul !

-Vous avez le code ? Demande le pharmacien

-Le code ? Répond ma femme

Oui, il faut un code pour pouvoir l’enregistrer à l’assurance-maladie. Le neurologue n’avait pas donné de code, alors peut-être la pédiatre pourra y remédier.

-Autrement, vous payez le plein prix pour le Biphentin, explique le pharmacien.

Ah bon. Première fois que j’entends parler de ce « code ».

Quelques jours plus tard, nous sommes de retour chez la pediatre pour la suite des choses.

-Ah oui, je vais avoir besoin du code pour le Biphentin. C’est le pharmacien qui l’a demandé.

-Le code ? Demande la pédiatre.

Bien sûr, il y a un code, mais le gouvernement demande que l’on commence le traitement avec le Ritalin. Là, on a un code. Sinon, ben…

Donc, pour l’État, c’est Ritalin ou rien !

Bizarre, tout de même… Le journaliste en moi trouve qu’il y a peut-être anguille sous roche.

Le Ritalin et le Biphentin sont tous des psychostimulants à base de méthylphénidate. La différence est que le Ritalin a une durée d’action plus courte, alors que le Biphentin une durée d’action plus longue en raison de leur système de libération à action prolongée (source : biogeniq.ca)

Mais pourquoi le gouvernement privilégie le Ritalin ?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :