En 2022 : le monde appartient aussi aux autistes

Nous faisons notre entrée en 2022 de façon aussi spectaculaire qu’inquiétante, avec l’épée d’Omicron qui nous pend au-dessus de la tête. Nous sommes plus que jamais en mode survie alors que nous nous reconfinons, sans doute pour le bien de tous et toutes.

Je sens qu’au cours des prochaines semaines, ce ne sera pas vraiment le temps de revendiquer trop fort. Pourtant, on ne peut passer sous silence l’impact de la pièce Rose et la machine en décembre 2021. Elle n’a malheureusement pas eu d’échos parmi les politicien.nes, sauf qu’elle a résonné très fort dans la tête des autistes et de leurs parents qui y ont assisté.

Elle m’a fait prendre conscience que le monde appartient aussi aux autistes. Les difficultés rencontrées en stage par plusieurs autistes inscrits dans un programme FMS, ce n’est pas normal. La machine gouvernemental qui invalide un trop grand nombre d’autistes non-verbaux sous prétexte qu’ils ont besoin de trop de surveillance en milieu de travail, alors que c’est tout autre chose en Suède (par exemple), ce n’est pas normal.

Heureusement qu’il y a des nouvelles positives dans le paysage. La construction de la nouvelle école Giant Steps qui deviendra un Harvard du Nord pour les autistes, ça fait chaud au coeur. Le projet VIVRE et grandir autrement de Mélanie Deveault qui ne demande qu’à grandir, c’est un pas dans la bonne direction. Les premiers locataires ont pris place dans le pavillon Lowe’s Canada, première phase du vaste projet de la Fondation Véro et Louis, toute la sensibilisation entreprise par les séries Autiste bientôt majeur et Autiste maintenant majeur (bientôt Autiste d’amour et d’amitié en février sur Moi et Cie), l’application Autonomè qui permet notamment à des personnes autistes de découvrir le monde merveilleux de la cuisine, et j’en passe.

Il faudrait juste que le monde politique nous soutienne davantage. Il y a bien sûr Lionel Carmant, Marilyne Picard et Jennifer Maccarone qui sont de notre côté. Or, ce n’est pas assez. Québec Solidaire devrait être un allié naturel pour la cause des autistes. Or, on ne les voit nulle part. J’ai encore en travers de la gorge, les commentaires du député solidaire de Rosemont, Vincent Marissal, par rapport à l’agrandissement de Giant Steps, rapportés par Le Devoir…

C’est dur d’être dans l’angle mort de l’angle mort de la diversité et de l’inclusion. On peut faire mieux en 2022. On doit faire mieux. En capitalisant sur nos petites et grande victoires, sans oublier nos ami.es DI, TDA/H, Tourette, etc. L’inclusion n’est pas complète sans nous. Nous ne sommes pas les « etc » de la diversité !

En 2022, le monde appartient aussi aux autistes. Sur ce, bonne année à tous et toutes.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueueurs aiment cette page :