Rigidité puissance 1000

La pandémie a permis à Laurent de progresser dans plusieurs aspects de son existence, notamment dans sa quête d’autonomie et sa concentration dans ses matières scolaires. Néanmoins, sa rigidité a pris des stéroïdes…

Par exemple dans la vie de tous les jours… Il m’arrive de faire du stimming pour me calmer, m’auto-réguler. Ça peut aller du simple mouvement des doigts jusqu’à faire des pas étranges dans la maison, digne du Ministry of silly walk dans Monty Phyton, en passant par imiter des bruits de soucoupes volantes et de fusée quand je débarrasse la table, inventer des chansons à part d’un seul mot que j’entends, etc. Ça énerve Laurent et depuis quelques semaines, il ne se gêne jamais pour me le dire. Tout y passe : papa fait pas ça, c’est pas poli, tu vas te blesser, tu vas te faire mal à ta cheville comme l’an dernier et patati et patata. Je risque aussi de déranger les voisins et que de toute manière, ça ne se fait pas… dans un restaurant ?

J’avoue que parfois, cela me dépasse. J’ai l’impression que nous sommes en compétition dans nos manières d’être. Heureusement, Sophie parvient à relâcher la tension lorsqu’elle gronde Laurent : « papa aussi a le droit de faire des blagues et de faire des bruits de soucoupes volantes avec son assiette! »

Que je l’aime ma femme dans cette situation ! On dirait que parfois, elle s’occupe de deux enfants, un de 16 ans et un autre de 49 !

Autre chose qui apparaît comme un « heureux problème » : Laurent veut VRAIMENT tout faire dans la maison. Depuis qu’il est en quête d’autonomie, il accomplit des choses remarquables. De la vaisselle au lavage de ses vêtements. Toutefois, dans la tête de Laurent, ce sont des choses QUE LUI SEUL doit faire. Donc la minute où j’installe une fourchette sur la table, Laurent accourt pour me tasser. « C’est moi qui doit le faire » .

-Bon, OK Laurent

S’il s’aperçoit que je me dirige vers la cuisine, il croit -à tort- que je vais chercher quelque chose pour le repas. Autrement dit, il croit que je vais lui voler sa job ! Il va se lever promptement de sa chaise et me semer pour me demander « qu’est-ce que tu fais? »

-Je vais juste chercher les épices pour les pâtes, Laurent

Il ferait un très bon délégué syndical !

Je veux des ustensiles pour manger. Laurent est devant le tiroir à ustensiles, en train de cuisiner. « Excuse-moi Laurent, peux-tu te tasser juste deux secondes ? Je veux des ustensiles pour manger »… et il va compter ! « Un, deux »

Il y a des journées où l’on prend le tout en riant, mais il peut arriver que je trouve cela un peu dur. Lorsque je ressens de la fatigue après une grosse journée ou lorsque le confinement me pèse plus que d’habitude, boy que parfois j’ai hâte que :

a) Laurent apprenne de nouvelles blagues

b) Laurent me laisse « un peu » faire des choses dans la maison

c) Laurent me permette de « stimmer » !

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueueurs aiment cette page :