Confinement : on ne lâche pas !

Depuis bientôt une semaine que notre vie est un énorme scénario social dont le but est notre survie. Ça semble invraisemblable, mais c’est la réalité. Notre « base S.H.I.E.L.D. » tient le coup, chacun s’occupe de sa mission et de ses tâches respectives, le tout dans la bonne humeur autant que possible !

Tout d’abord, je dois dire que les premiers jours de cette pandémie se passent quand même très bien. Bien évidemment, la routine changeante de Laurent le bouscule quelque peu. Ce matin, le pauvre avait écrit dans son agenda que la pandémie s’arrêterait le 9 mai afin qu’il puisse acheter des cadeaux pour la fête des mères !

Il faut expliquer sur une base quotidienne tout ce qui en retourne avec la pandémie, comme si dans la tête de Laurent, c’est le jour de la marmotte et que le sommeil efface tout. Il faut surtout lui expliquer qu’il n’y aura plus de routine pendant un certain bout de temps. Que la seule certitude que nous avons à lui offrir, c’est « on le sait pas » quand ça va terminer, « on le sait pas » quand on pourra revoir les grands parents, « on le sait pas » si on pourra pas fêter Pâques tout le monde ensemble.

Bouger… Ici, c’est le nerf de la guerre. Je fais exprès pour six ou sept voyages de vêtements sales pour monter et descendre les escaliers plus souvent. Quand je fais du flapping, je danse en même temps comme Normand Brathwaite dans Beau et Chaud. Bientôt, je vais me remettre à faire des exercices au sol et du sharon boxing. En famille, il faudrait bien retourner faire des marches, mais à 1.5 mètre de distance entre chacun de nous !

Laurent ne bouge peut-être pas beaucoup, mais il chante… beaucoup ! Chaque soir, nous avons droit à un marathon musical de La Dame en bleu. Tellement que nous commençons à la connaître par coeur ! Nous devons nous motiver à sortir pour marcher, mais en respectant le 2 mètres de distance entre nous.

Jouer, parler… C’est fou comment les repas durent plus longtemps maintenant. Nous prenons le temps de discuter, de rigoler, de faire nos cin cin mais sans cogner nos verres.   Parlant de repas, Laurent nous cuisine des desserts et se cuisine ses déjeuners !

Bref, on ne lâche pas.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueueurs aiment cette page :