Papautisme en vacances : gérer la fatigue, les émotions et les calories !

De retour au froid pour commencer 2020. J’en profite d’abord pour vous souhaiter une très bonne année très en retard, mais comme le dit le vieil adage : mieux vaut tard que jamais !

Pour le temps « d’après Noël », soit le temps du Jour de l’An, nous nous sommes évadés de notre quotidien habituel ponctué notamment des incertitudes scolaires dans lesquels Laurent est pris à patauger pour un quotidien où l’on peut pleinement respirer et se sentir acceptés. D’abord la plage. Ensuite Walt Disney World.

Partir en voyage, c’est toujours bien. Il y a une fébrilité évidente quant au départ : la préparation, les valises, le bagage à main, l’enregistrement, la sécurité, les douanes, vont notamment chambouler les émotions ! Ainsi donc, il nous apparaît impératif de toujours élaborer un plan détaillé pour Laurent avec ce petit détail très important : il se peut qu’il y aient des imprévus…

La meilleure façon de désamorcer la désorganisation provoquée par les imprévus est d’inclure le tout dans son planning !

-Laurent, il se peut qu’il se passe des choses qu’on n’a pas prévu dans la liste

-D’accord maman. À quelle heure ?

Malgré tout, la fatigue accumulée peut jouer de vilains tours. Lors de notre retour de Disney vers 23 h 30, il y avait chez Laurent une surstimulation qui le rendait particulièrement fébrile et anxieux, mais oublions cela et passons à l’essentiel : Back to the Disney ! 

IMG_0537Je réalise à quel point Walt Disney World est un safespace idéal pour nous et pour tous les autistes que l’on croise. Personne ne s’excuse d’être différent dans ce grand parc d’attractions. Le fait d’avoir participé à Autiste bientôt majeur a amplifié, si je peux dire, le degré d’empathie de Laurent envers les personnes vivant dans son spectre. Ainsi, on l’a vu communiquer avec une autiste non verbale qui lui a esquissé un de ces sourires ! C’était la première fois, aux dires de ses parents, qu’elle souriait à un étranger. L’effet Laurent !

Disney convenait aussi à sa curiosité spécifique et sans borne. Cette fois-ci, le centre d’intérêt était Mickey Mouse… mais époque Steamboat Willy. Dans Main Street USA, nous avons visité un petit musée consacré à Walt Disney pendant un bon 45 minutes. Cela a amplement bonifié sa lecture de Mickey, de la collection La grande imagerie des éditions Fleurus.

Toujours dans Main Street USA, nous nous sommes également arrêtés à la gare pour permettre à Laurent d’admirer le train (qui n’est plus en opération) qui est pareil comme celui de son Lego. Le personnel a laissé tout le temps nécessaire à mon fils pour photographier la locomotive, se faire prendre en photo devant elle, de poser des questions au chauffeur de la locomotive et au personnel.

D’ailleurs je ne sais pas si c’est parce qu’il a recréé un petit Disney World dans son sous-sol avec le Lego du château et de la gare de Main Street USA, mais Mickey Mouse prenait autant de place que les personnages de Pixar !

Parlant de place, les portions Disney World n’étaient pas de taille face à l’appétit d’ogre de Laurent ! Pour nous en revanche, ces portions nous apparaissaient exagérées. Même le restaurant du pavillon de l’Italie ne s’est pas limité à servir une portion de pâtes de la grosseur d’un poing… Fallait que ça fasse américain !

Je veux bien comprendre qu’on veuille que les visiteurs en aient pour leur argent, sauf que… bonjour le gaspillage ! Puisque je n’aime rien laisser dans mon assiette, je me suis sacrifié… en comptant sur le fait que nous allions marcher beaucoup pour brûler toutes ces calories quoique je ne me suis pas privé.

Je serais curieux de savoir le nombre de tonnes de nourriture gaspillée par année à Walt Disney World…

Quoi qu’il en soit, ce fut de très bonnes vacances. Une fois de plus, mes parents nous ont permis un soir de répit au cours duquel le couple a déconnecté. Nous avons peu parlé de Laurent ce soir-là. Je le souligne ici parce que d’habitude, même lors de nos soirées de répit, Laurent tient le haut du pavé de nos conversations !

Maintenant, c’est le retour à l’école. L’intégration de Laurent en Univers social se déroule très bien. Dès le 3 février, il suivra une classe régulière en français !

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :