En ce 2 avril, Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme

En ce 2 avril, Journée internationale de sensibilisation à l’autisme, sensibilisons la société qui voit encore l’autisme comme une drôle de bébelle « rainmanienne » qui est capable de compter le nombre d’allumettes d’une boîte de Redbird qui tombe d’un comptoir. L’autisme, c’est une connexion différente du cerveau. Une architecture possédant « des évidences anatomiques », si je me fie à Brigitte Harrisson dans son livre L’autisme expliqué aux non-autistes. Bref, une autre sorte d’intelligence.

Ce n’est pas une maladie, ce n’est pas un trouble (je déteste ce terme), ce n’est pas un problème. Les autistes naissent avec ça. Aucun vaccin de « donnent » l’autisme. Aucun traitement ne peut en venir à bout puisque ce n’est pas une maladie.

Les autistes ne sont pas méchants. Certain.es parlent souvent dans le vide ; autrement dit, ils parlent seuls. Comme mon fils. D’autres ont un discours qui peut sembler pédant (asperger) et très technique. Il y en a aussi qui sont non verbaux, mais qui « parlent » avec leurs yeux. Ils possèdent des forces, il ne faut pas s’arrêter au fait qu’ils font du flapping ou du stimming (bouger sur sa chaise, marcher sur la pointe des pieds, faire des gestes avec ses mains ou ses doigts, etc). Ce n’est pas bizarre, c’est leur manière de recalibrer leur cerveau.

Les autistes ont besoin d’être plus autonomes. De pouvoir vivre en société comme tout le monde. D’avoir un travail. Soyons sensibilisés sur ce qu’un autiste peut faire et ne pas faire. Oubliez les « être capable de travailler sous la pression » ou les « doit être multitâches ». Un autiste, bien souvent, ne fonctionne pas comme ça. Mon fils peut faire les choses rapidement aussi. MAIS il doit faire une chose à la fois. Stressez-le et son cerveau va se mettre à spinner et à spinner à un point tel qu’il va se désorganiser.

Parlant de désorganisaton, un autiste peut ADORER la routine. Si vous devez la changer, cette fameuse routine, prévenez à l’avance.

Sensibilisons. Les autistes ont besoin qu’on leur fasse une place. Qu’on les comprenne surtout. Les autistes ont également besoin de parler d’eux. Laissons-les s’exprimer. J’en ai entendu certain.es qui, dans le cadre d’un projet dont je ne peux parler pour l’instant, peuvent être de bons porte-parole. Les émissions de radio et de télé doivent aller à leur rencontre. Sachez que je suis heureux d’écrire sur l’autisme, de me retrouver à la radio pour en parler. Comme demain à l’émission de Paul Arcand. Mais parfois, quoi de mieux qu’un autiste pour parler d’autisme.

Sensibilisons et acceptons. Acceptons qui ils ou elles sont. Reconnaissons et acceptons leurs forces. Cessons de dire que ce sont des « mongols », des « bizarres », des « weirds ». Remarquez, ça prend des weirds pour que le monde ait plus d’originalité.

Acceptons et incluons. Vraiment.

On parle beaucoup de l’inclusion ces jours-ci, surtout avec le tollé que provoque la loi sur la laïcité du gouvernement Legault. L’inclusion des personnes racisées, l’inclusion des femmes, des transsexuels, des gais, des queers, etc. L’inclusion des handicapé.es physiques. Ça se corse lorsqu’on veut inclure les membres de la neurodiversité.

Regardez Valérie Plante, la mairesse de Montréal. En 2018, elle n’avait pas illuminé l’Hôtel de ville en bleu dans le cadre de la journée mondiale de l’acceptation de l’autisme. Elle n’avait fait aucun tweet en la matière. Serait-ce qu’à ses yeux, l’inclusion des autistes n’est pas assez vendeuse, c’est-à-dire pas assez porteuse de votes ? Il faudrait y voir.

Les Libéraux avaient bien des beaux « communiqués » de presse, mais encore rien de concret pour aider les autistes et leurs parents. Et on attend toujours que le ministre Lionel Carmant mette un peu de côté ses craintes par rapport au cannabis et mette son pied à terre pour le gouvernement propose enfin une politique claire pour l’autisme. ET EXIGEONS QU’ON NE LES ABANDONNE PAS APRÈS 21 ANS !!!!!

Bon mois de l’autisme et bonne Journée de sensibilisation de l’autisme. Pendant qu’au Sud, Donald Trump veut ériger un mur, tâchons de notre côté d’en détruire d’autres…

 

 

Une réponse sur « En ce 2 avril, Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme »

Add yours

Répondre à Chantal Annuler la réponse

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :