Être différent… mais comme les autres

Laurent est un adolescent. Il a 15 ans et il est fier de les porter. Il me dépasse d’à peine d’un pouce, mais pour lui, c’est l’équivalent d’un kilomètre. Il m’a légué ses bottes d’hiver parce que désormais, monsieur chausse du 8. Moi ? Du 7. Je suis doté de petits pieds qui sont difficiles à satisfaire parce que les magasins de chaussures ont de beaux produits à proposer, mais seulment si vous chaussez du 9 ou du 10… 

Dans sa tête, Laurent est tiraillé entre l’enfance et la vie d’adulte. Il s’intéresse à des sujets « sérieux » comme l’Italie. C’est aussi un amateur d’opéra, le Laurent. Mais sa vie ne peut se passer de Lego ou de figurines de Back to the Future et de Star Wars. Quand les deux univers se rencontrent, justement… Quel scénario incroyable cela donne ! 

Ce qui m’amène à écrire sur Noël… Laurent sait que le Père Noël est une histoire permettant aux parents de mettre un peu de magie dans les Fêtes : le traîneau, les rennes, la cheminée, les biscuits, les carottes, l’eau, la petite lettre, etc. En tant que parents, je me suis amusé à enrober au point où tu finis par courir avec des skis de fond dans la neige au chalet, pour créer l’illusion que le traîneau s’est réellement posé. 

Une portion de lui n’y croit plus, mais une autre le « force » encore à demeurer dans la magie. Encore hier, il voulait laisser des biscuits au Père Noël. 

-Laurent, qu’est-ce qu’on avait dit l’autre fois ? 

-Qu’on ne peut plus

-Pourquoi on ne peut plus ?

-Parce que c’est juste pour les enfants 

-Mais je suis un enfant ! 

Ça m’énerve de « devoir » révéler au grand jour la « supercherie » de Noël. En même temps, j’ai face à moi un garçon qui y croit encore… Par exemple, il stresse à l’idée que nous n’ayons pas encore de sapin au chalet parce que, et je cite « le Père Noël doit voir l’étoile pour qu’il vienne nous porter des cadeaux ». 

Et ça veilleuse dans sa chambre, ça ne compte pas. Devinez quelle est sa veilleuse ? Un sapin de Noël. Il est là à l’année. 

En fait, je pense que toute la routine du Père Noël et du sapin le sécurise énormément. 

Il en va de même pour les joies de l’enfance. J’entends par là tout l’attrait pour Cars, Toy Story, l’univers Marvel et DC, Harry Potter, etc. Ça, je n’ai rien à redire puisque moi-même, je garde mon coeur d’enfant en santé en m’intéressant à ces univers. On peut être attiré par le théâtre de Pirandello et connaître par coeur le serment des Green Lanterns !

Laurent, lui, va plus loin parce que par-dessus tout, il aime se costumer. Je suis sûr qu’à 16 ans, il aura encore le goût de passer l’Halloween. Même à 17 ou à 18. La solution sera de renouer avec les Comic-Con !

Malgré tout, il veut faire comme les autres ! Les autres, ce sont bien sûr les neurotypiques de son âge qui ont abandonné toute idée de s’amuser comme les plus jeunes. Même s’il évolue, Laurent aura toujours cette « jeunesse » en lui. Qu’est-ce que je peux faire ? Vivre et laissez vivre.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :