Laurent le transistor

Il est 6 h 59. Ma femme, mon fils et moi dormons d’un sommeil plus ou moins profond, mais encore -je l’espère bien- réparateur et de rêves à finir.

Il est 7 h. Le calme éclate en un concert d’alarmes. D’abord, ma montre. « Bip! Bip! Bip! » Ensuite, une autre montre que je ne porte plus et qui résonne dans un tiroir. « Bip! Bip! Bip! » Ensuite, mon radio-réveil. « Ce matin au Radio-Journal bla bla bla ». Finalement, le réveil-matin de Laurent. « Bip! Bip! Bip! Bip! Bip! Bip! »

Laurent se réveille généralement après sept « bip ». Maman aussi, mais pour lui donner son Biphentin.

Le transistor est à « on » et les paroles de Laurent sont comme du rap à mes oreilles ! Beaucoup de rap, en fait… Ça commence par « bon là, il faut que je me lève ». Il enchaîne ensuite par des répliques diverses en provenance de son imaginaire, des conseils à ses toutous au fur et à mesure qu’il les place sur son lit, les nouvelles de la journée, une récapitulation de toutes les consignes de la veille, un post-mortem de ses mauvais coups, le degré de violence dans certains films, etc. Sans oublier une pléthore de questions sur la vieillesse (est-ce qu’on est vieux à 60 ans ? À 49 ans ? À 81 ans ?), le nombre de présidents américains ou de papes qui ne sont pas morts, les raisons pour lesquelles le capitaine Haddock lance des jurons comme politicien lançant des promesses, etc.

« Pléthore », le mot est faible !

Ça n’arrête pas. À cela, ajoutons les « kantesses »

« Kantesses »

  • Qu’on va en vacances ?
  • Qu’on visite Univeral Studios ?
  • Qu’on va à la mer ?
  • Qu’on achète le cadeau d’anniversaire de (la personne de votre choix) ?
  • Qu’on va au marché ?

N’oublions pas les « pourquoi elle/lui a le droit et pas moi ? » et surtout, le volet « humour et divertissement », c’est-à-dire les nombreuses reprises de dialogues endiablés tirées de BD, de sitcoms américaines et de certains humoristes, dont un -je ne le nommerai pas- qui me tape royalement sur les nerfs.

Cela nous fait des journées bien remplies en contenu ! Parfois, Laurent anime à sa manière une sorte de téléjournal en faisant des entrevues avec un micro de , des reportages-photos sur le prix des aliments au supermarché

À quoi bon tous ces postes de radio lorsqu’on a un Laurent à la maison ! À quoi bon Rythme fm, Rouge fm, ckoi, Ici première et tout le reste ?

Voilà pourquoi le soir venu, après que les toutous de Laurent lui eurent souhaité « bonne nuit », j’apprécie enfin le silence !

Je ne me plains pas, bien au contraire. Je ne changerai pas mon « Laurent transistor » pour toutes les chaînes stéréo du monde. Il y a toutefois des moments -pas souvent!- où je me demande si mon fils n’est pas venu avec une télécommande…

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :