Quand un père tombe…

Cette semaine, une blogueuse nous a appris le décès d’un père de trois enfants, dont un qui est autiste. Cela bien sûr m’attriste énormément.

Chaque jour que le bon Dieu me permet de vivre, je lui rappelle qu’il n’a pas le droit de me rappeler à Lui ! Du moins, pas maintenant. Lorsque j’aurai 120 ou 130 ans, il pourra me faire monter à son bureau sans problème, mais pas avant. Puisque je n’ai pas une Foi aveugle, je m’occupe aussi de moi du mieux que je peux.

Malheureusement, nous ne sommes jamais à l’abri d’un accident.

Lorsqu’un père tombe, c’est une partie de l’édifice familial qui s’écroule. La perte m’apparaît plus importante lorsqu’un enfant « différent » vit dans l’édifice. Je ne connais pas Danny Lebrun personnellement, mais il fait partie du même gang que moi : le gang des autistes.

Nous sommes une grande confrérie d’hommes qui s’occupent d’un.e enfant, d’un.e ado ou même d’un.e adulte autiste. Nous le faisons avec coeur, tendresse, résilience. Parfois avec une certaine inquiétude lorsque nous pensons à l’avenir, mais nous le faisons quand même.

Mes plus sincères condoléances à la famille de Danny, à ses enfants, ses ami.es, ses collègues de travail, ses adversaires de course à l’Autodrome Mont-Joli. Je serai en pensée avec vous tous lors de la célébration commémorative le 9 juin.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :