#EtMaintenant à la maison

Lors de son passage à Tout le monde en parle, je buvais les paroles d’Aurélie Lanctôt qui, en compagnie de Léa Clermont-Dion, Sylvie Lavallée et Lise Thibodeau, débattait sur cette lettre « incendiaire » co-signée par Catherine Deneuve et de nombreuses autres vedettes qui défendaient le « droit d’importuner » les femmes.

Je buvais ses paroles en tant qu’homme profondément concerné par les comportements déplacés de plusieurs autres et tant qu’homme qui a fait son examen de conscience et qui réalise qu’il n’a pas toujours assuré en la matière. Quelqu’un qui s’en fout fait clairement partie du problème.

Le #moiaussi a été une onde de choc nécessaire. Après ce tsunami, il fallait ensuite passer à autre chose, faire un post-mortem. Maintenant… #etmaintenant arrive au bon moment ! Réfléchir sur nos rapports avec les femmes, sur la façon dont nous nous comportons avec elles, évaluer les rapports de pouvoir et de domination, se débarrasser des stéréotypes, arrêter le harcèlement, etc.

Pour y arriver, il est impératif de discuter de consentement, de respect et de sexisme avec nos garçons ! Il faut aller bien au-delà du cadre « Boys will be boys ». En fait, c’est quoi ce concept ? À mon avis, il n’existe pas. À la lumière des affiches préparées par Élise Gravel, je crois qu’il faut d’entrée de jeu démontrer qu’un garçon peut, en plus d’être compétitif, blagueur et tout le reste, il a le « droit », question de contrecarrer les stéréotypes tenaces sur la masculinité, prendre soin des autres, ne pas cacher ses émotions, être créatifs, rêvasser.

Il ne doit pas non plus faire le faraud pour impressionner les filles !

Laurent a déjà 14 ans. Le temps passe tellement vite ! Tranquillement, le voilà qui commence à découvrir les filles. Il n’en parle pas trop, ce qui est sans doute normal puisqu’à son âge je ne me confiais pas du tout à mes parents à ce sujet.

Je dois prendre les devants. Quel est mon plan ?  J’ai déjà eu 14 ans ! Cela peut sembler simpliste, mais disons que j’ai une certaine sorte de vécu composé de bons coups et d’erreurs, ainsi que de cours de formation personnelle et sociale et d’enseignement moral, en plus d’être sensibilisé par l’urgence d’agir. C’est important de guider mon fils dans tout ça.

Calme, doux, coquet, ricaneur, teigneux (par bout) et respectueux des filles et des femmes qu’il côtoie pour en faire un homme.

 

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Up ↑

%d blogueurs aiment ce contenu :